Tout savoir sur les chèvres

L'écopâturage par les chèvres de l'EcoBergerie
Des chèvres pour l'ecopaturage par l'EcoBergerie

Chèvre, raconte-nous ton histoire…

Présentes en Europe, en Afrique et en Asie, la domestication des chèvres a débuté il y a plus de 10 000 ans au Moyen-Orient. Elles étaient élevées pour leur lait, leur viande et leur peau.

Les chèvres paissaient sur les collines sous la surveillance d’un très jeune berger. Cette méthode de garde, appelée « pastoralisme », se rencontrent encore de nos jours, plus particulièrement en montagne.

La peau des chèvres avait deux principales utilisations : le transport de produits liquides (eau, lait et vin) et la production de parchemins. Les parchemins en peau de chèvres étaient le support le plus utilisé en Europe avant l’arrivée de l’imprimerie.

Au fur et à mesure des années, différentes espèces de chèvres ont vues le jour par le biais de divers croisements de races. Aujourd’hui, on dénombre plus d’un milliard de chèvres domestiquées dans le monde entier, dont 17 millions en Europe. Leur espérance de vie s’étend en moyenne sur une quinzaine d’années.

Dessine-moi une chèvre

Description physique

De manière générale, les chèvres sont parfaitement adaptées à tous types d’environnement de par leur agilité. La plupart des races possèdent des cornes de formes différentes qui poussent tout au long de leur vie. En général, les femelles ont des cornes plus petites que celles des boucs. Il arrive aussi que les chèvres n’aient pas de cornes. On les appelle des « chèvres mottes ». Lorsqu’un bouc est motte, il peut être stérile.

Il faut être vigilant aux aménagements que l’on installe pour les chèvres : il peut arriver que leurs cornes s’arrachent si elles s’accrochent quelque part.

En fonction de l’espèce, les couleurs de robes sont également très variées. Les chèvres possèdent aux pieds, deux onglons qui leur permettent une parfaite adhérence à tout type de sol. Elles ont des dents (incisives) uniquement sur la mâchoire inférieure. Leurs dents de lait restent jusqu’à l’âge de 1 an, et celles-ci sont toutes remplacées vers l’âge de 4 ans.

Leurs yeux sont expressifs et les pupilles sont rectangulaires et horizontales, ce qui leur permettent une vision panoramique.

Les chèvres possèdent également une queue courtes qui s’agite comme celle d’un chien lorsqu’elles jouent ou qu’elles sont contentes. Lorsque que quelque chose retient leurs attentions, la queue est levée sur le dos. Les mâles, comme les femelles, ont parfois une barbiche sous la tête, en dessous du mufle (nez).

On remarque également chez certaines chèvres deux petites clochettes de peaux sous le cou. Ce sont des pampilles, aussi appelées pendeloques. On ne connaît pas encore l’utilité de cette particularité anatomique.

Enfin, les femelles ont un pis composé de deux mamelles et de deux trayons.

L’alimentation de la chèvre

Tout comme le mouton, la chèvre est un ruminant qui possède quatre poches dans son estomac. Elle peut donc régurgiter ses aliments avant de les avaler définitivement. La chèvre se nourrit d’herbe fraîche, mais elle est encore plus friande des végétaux épineux tels que les ronciers et n’hésite pas à se mettre sur ses pattes arrières pour attraper les feuilles des hautes branches.

Sa capacité à nettoyer rend la chèvre idéale pour l’écopâturage.

Mais c’est aussi un inconvénient, puisque qu’elle va jusqu’à gratter l’écorce de certains troncs d’arbres. Il est donc nécessaire de les protéger si l’on veut les garder !

Lorsque la chèvre dispose de végétation à volonté, elle ne boit que très peu, la végétation étant suffisamment gorgée d’eau. En hiver, lorsque l’herbe perd de sa qualité, il est possible de donner du foin à volonté, voire des compléments céréaliers pour les chèvres gestantes. Dans ce cas, la chèvre boira beaucoup plus. Comme pour tous les animaux, il est indispensable que la chèvre ait toujours de l’eau propre à disposition.

Les chèvres de l'EcoBergerie

Les différentes races de chèvres

Il existe de très nombreuses races de chèvres, de tailles, de couleurs et d’origines différentes. Parmi les plus connues en France, on peut citer :

  • la chèvre des fossés,
  • la lorraine,
  • la poitevine,
  • l’Alpine,
  • la saanen,
  • la chèvre du Massif central,
  • l’angora,
  • la provençale,
  • la chèvre pyrénéenne,
  • la Rove,
  • la chèvre corse.

La chèvre des fossés, la chèvre Alpine et la Rove sont les races les plus utilisées en éco-pâturage.

La reproduction chez les chèvres

La chèvre atteint sa maturité sexuelle vers l’âge de 7 mois. La période de reproduction des chèvres se déroule généralement à la fin de l’été. Après la saillie, la durée de gestation s’étend sur 5 mois. A terme, elle mettra bas d’un ou deux chevreaux qui seront sevrés à l’âge de 2 à 3 mois.

On parle souvent de l’odeur nauséabonde du bouc non-castré, notamment en période de rut. Celle-ci provient de deux glandes situées entre les cornes qui dégagent une hormone stimulant l’activité sexuelle des femelles.

Son comportement durant cette période est assez caractéristique : il viendra d’abord renifler les urines de la femelle et effectuera le flehmen. Il s’agit d’un retroussement des lèvres permettant de capter les hormones femelles. Ensuite, il séduira la femelle en tirant la langue et en émettant des sons spécifiques. Enfin, si la femelle accepte, le mâle la chevauchera plusieurs fois. Durant ces périodes, on peut observer que le bouc est particulièrement insistant et ne cesse de persévérer même si la femelle n’est pas en chaleur.

A l’inverse, un bouc castré ne dégagera plus de fortes odeurs et se soumettra plus facilement auprès de ses congénères.

des chèvres pour l'ecopaturage par l'EcoBergerie

Quel genre de chèvre es-tu ?

Les chèvres sont particulièrement curieuses et très malines. La chèvre a tendance à s’attacher facilement à son propriétaire, contrairement au mouton qui lui, est plus indépendant. Chacune possède son propre caractère unique et c’est flagrant.

Certaines chèvres restent distantes, d’autres sont de vrais pots-de-colle, certaines sont joueuses ou plus calmes…

Avec ses congénères, une hiérarchie est mise en place. Souvent, le troupeau est menée par la doyenne. Les relations sont très différentes entre chaque individu.

A l’Ecobergerie, Moïse et Toscane sont inséparables, tandis que Plume et Nikita ne s’apprécient pas. Dans ce dernier cas, les deux chèvres se donnent des coups de cornes, mais rarement violents. En revanche, lorsque deux boucs non-castrés s’affrontent, les coups portés sont plus brutaux.

Les moutons et les chèvres peuvent aussi être mélangés. Même si les deux espèces ont tendance à paître séparément, elles cohabitent bien et interagissent entre elles.

Les chèvres aiment beaucoup grimper. C’est pourquoi il est préférable de leur mettre à disposition des éléments sur lesquels elle pourront monter, comme par exemple un tronc d’arbre couché, une souche, ou encore une table.

logo de L'EcoBergerie : écopâturage à Pornic

L’EcoBergerie est spécialisée en écopâturage dans le secteur Ouest du Pays de Retz (de Saint-Brévin à Frossay et de Pornic à Sainte-Pazanne). Que vous soyez une collectivité, une entreprise ou un particulier, les moutons et les chèvres de l’EcoBergerie entretiennent vos espaces verts de manière naturelle, et ce tout au long de l’année.

Contacter l'EcoBergerie

L'ECOBERGERIE
Le Pré Bornier
44320 SAINT VIAUD

Du lundi au vendredi
9H - 19H

Par téléphone

Appelez Mélissa au